Accueil Qui Sommes-nous ? Produits & Applications Environnement & Santé FAQ Espace Presse Documentations Liens utiles Contact
Accueil > Produits & Applications > Certifications, normes & règlementations > Normes > Glissance
Accueil
Qui Sommes-nous ?
Produits & Applications
Environnement & Santé
FAQ
Espace Presse
Documentations
Liens utiles
Contact
 
Imprimer

La glissance

Les accidents par glissance représentent 12% des accidents du travail en France et 5% des accidents graves pour les plus de 60 ans en Europe.

revêtements de Sols PVC faible glissance cuisine
revêtements de Sols PVC faible glissance salle de bain
revêtements de Sols PVC faible glissance cuisine

Pour être valable, l’effet de glissance doit être évalué selon la même méthode pour tous les produits
. Quel que soit le pays ou le type de revêtement on glisse de la même façon. Compte tenu de l’enjeu de sécurité des personnes, de la diversité des revêtements de sol circulant sur le marché européen et des méthodes d’essais, le Comité Européen de Normalisation a créé un Comité Technique transversal « glissance », qui, en collaboration avec les industriels fabricants de revêtements de sol, ont procédé à une analyse critique des différentes méthodes utilisées en Europe (une soixantaine).

Aujourd’hui deux méthodes sont utilisées :
La plus communément utilisée est la DIN 51130, la méthode du plan incliné (qui permet d’obtenir le classement de R9 à R13) et la NF EN 13893, la mesure de frottement dynamique qui est utilisée dans le cadre du marquage CE des revêtements de sol.

Mesure de la glissance des sols en laboratoires avec la méthode du plan incliné

Mesure de la glissance des sols sur site avec l'essai de frottement dynamique NF EN 13893


Mesure de la glissance des sols en laboratoires avec la méthode du plan incliné

Cette méthode qui permet d'évaluer la résistance au glissement des revêtements de sol est adaptée à toutes les situations de marche depuis les pieds nus jusqu’aux chaussures de sécurité en passant par les chaussures de ville. Tous les types de revêtements de sol peuvent être étudiés avec tous les produits mouillants ou polluants rencontrés dans la vie quotidienne : eau, eau + détergent ou produit moussant, eau + huile.

La glissance est caractérisée à partir d’un coefficient d’inclinaison tenant compte de la nature du corps en contact avec le revêtement (chaussure ou pied-nu), de la nature et de la quantité d’eau ou de lubrifiant en présence sur le sol, et de facteurs mécaniques liés à l’individu (glissement du talon, pression de contact…). La dynamique de la marche et tout particulièrement celle du talon sont des phénomènes complexes qui ne peuvent être simplement reproduits par des machines.

Faisant appel à un opérateur, cet essai permet de reconstituer les situations les plus fréquemment rencontrées dans la vie quotidienne : sols secs, sols mouillés, avec ou sans détergent (résidus de produits d’entretien), ou encore tachés d’huile (en atelier par exemple). L’opérateur marche en avant puis en arrière sur le plan recouvert du revêtement de sol à tester. Le plan est incliné progressivement jusqu’à ce que l’opérateur sécurisé perde l’équilibre. Cette méthode détermine ainsi l’angle limite d’inclinaison et donc la résistance au glissement du revêtement.

Les essais de la norme DIN 51130 ont été réalisés pieds chaussés sur surfaces lubrifiées (huile) et l’angle limite d’inclinaison obtenu a été traduit en classement R.




Mesure de la glissance des sols sur site avec l'essai de frottement dynamique NF EN 13893

Pour évaluer la glissance sur site, il existe un appareil portable dont le principe est simple : un patin chargé est tiré parallèlement à la surface du revêtement de sol à vitesse constante. La force horizontale exercée pour tirer le patin est enregistrée sur la longueur d’un tracé. La force horizontale est divisée par la force verticale pour obtenir le coefficient de frottement dynamique. Les mesurages sont effectués uniquement sur des surfaces de revêtement sèches.
Les coefficients mesurés permettent de comparer le caractère glissant des zones testées (entre 0 et 1).

On considère qu’un coefficient de frottement supérieur à 0,4 présente une sécurité minimum pour un revêtement de sol.
Les différentes expertises réalisées sur des circulations intérieures ou extérieures (écoles, hôpitaux, centres commerciaux, centres culturels…) seront à terme répertoriées dans un catalogue en vue d’établir un classement des risques en fonction des usages. Des recherches sont également en cours pour inclure dans les essais les effets de l’encrassement et de l’entretien sur la glissance des revêtements de sol.


> Acoustique



 
- Mentions légales -